Mon intervention sur le débat sur les mineurs non accompagnés



Madame la Présidente, Monsieur le Président, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Mes chers collègues,


J’aimerai partager avec vous un témoignage. En septembre dernier, quelques jours après l’attentat qui a eu lieu devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, j’ai pu m’entretenir avec une famille accueillant trois mineurs isolés étrangers.


Deux d’entre eux, jeunes gens de nationalité pakistanaise, venaient du foyer d’où provenait l’auteur de l’attentat. Je dois dire que plusieurs points m’ont interpelé au cours de mes échanges avec la famille d’accueil.


Premièrement, ces deux jeunes mineurs considèrent de bonne foi le blasphème comme un crime, ils approuvaient même l’attentat qui venait d’être commis. Le couple qui les accueille, contre l’avis des éducateurs, a pris le parti de leur enlever quelques temps après l’attentat leurs téléphones, biais par lequel ils entretenaient des liens avec d’autres personnes partageant leurs opinions. Les deux mineurs ont également eu une entrevue avec la gendarmerie.


J’étais surpris de constater qu’aucun suivi éducatif ni pédagogique ne leur avait été apporté dans leur foyer d’origine, pas de cours d’éducation civique leur permettant de s’intégrer dans l’acquisition des valeurs de la nation française. Ils viennent avec leur culture et ignorent la notre. A ce titre, l’insertion en lieu de vie plutôt qu’en foyer semble être une meilleure solution. Les lieux de vie sont sous utilisés et nos départements manquent de moyens pour réaliser ces accueils dans de bonnes conditions. Monsieur le Ministre, j’aimerais votre avis sur la question.


Deuxièmement, dans le témoignage que j’ai recueilli, les accueillants m’ont affirmé que ces jeunes gardaient des contacts réguliers avec leur famille. Dans ces cas-là, si l’on connait les parents, que l’on peut les identifier, pourquoi ces jeunes restent-ils en France ?


Enfin, les passeurs sont souvent connus dans le cas des mineurs non accompagnés. Ces gens utilisent la misère du monde. C’est inadmissible. Monsieur le Ministre quels sont les moyens mis en œuvre au niveau français et européen pour les arrêter et démanteler ces filières ? Aussi, quelles discussions sont en cours avec les pays de départ des mineurs non accompagnés sur ce sujet ?

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle