Ma question au gouvernement du 29 septembre



Le président de la République vient d’annoncer la défiscalisation des pourboires par carte bancaire. Je soutiens cette décision, tout comme je vous avais adressé une question écrite en avril 2020, demandant le relèvement du plafond des paiements sans contact à 50 euros. En appliquant cette mesure vous aviez acté que manipuler la monnaie constituait un risque.

Beaucoup de français l’ont compris et abandonnent l’usage de la monnaie. Or, paradoxalement, certains commerçants refusent en toute légalité la carte bancaire en dessous d’un certain montant.

Ainsi, un jeune désargenté peut acheter un fruit dans un supermarché avec sa carte bleue, mais il sera contraint de prendre deux pintes de bière dans un bar, d’acheter un paquet de cigarettes plus un jeu à gratter dans un bureau de tabac, deux baguettes chez son boulanger ou deux magazines dans un kiosque tout cela parce que un seuil minimum est parfois exigé au-dessus du prix d’un seul de ces produits, comme par hasard !

Il est clair que le seul objectif est de pousser à la consommation un public habitué à payer par carte bleue ou smartphone. Or, il s’agit souvent de produits tel que le tabac, l’alcool, les jeux à gratter où l’addiction est particulièrement nocive.

Cela fait déjà plusieurs années que beaucoup plaident pour modifier la loi afin de supprimer cette possibilité sans contrôle de fixer un plancher.

A la suite de l’annonce du Président Macron, envisagez-vous des mesures permettant de répondre à cette forte attente de notre jeunesse ?

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle