Débat sur la contribution des politiques d’appui aux collectivités



L’aménagement du territoire a, de tout temps, été un enjeu majeur.


Un défi crucial guide de plus en plus nos politiques publiques. C’est bien sûr celui du dérèglement climatique. Et, l’aménagement du territoire en tient compte.


Récemment ce sont la loi « Climat et Résilience » ou encore le Projet de loi dit « 3DS » qui ont déchaîné l’actualité des territoires.


Il y a tant à dire lorsqu’il s’agit d’aménagement et de cohésion des territoires. Parmi les thèmes qui me reviennent lors de rencontres dans mon département, avec des élus locaux et des citoyens, le plus fréquent c’est celui de l’artificialisation des sols. La protection de nos territoires est indispensable. Nous avons besoin d’espaces préservés pour notre biodiversité, faune et flore mélangées, pour notre agriculture.


Récemment, j’ai été interpellé sur un sujet particulier en Loire-Atlantique : le sort du littoral dans la nébuleuse de l’artificialisation des sols.


Pour être plus concret je prendrai pour exemple le pays de Retz, la côte d’amour, la côte sauvage en Loire Atlantique. De nombreux littoraux français rencontrent les mêmes problématiques.


Prenons en Pays de RETZ, la commune de Pornic. Elle compte 14 kms de côte et voit sa population augmenter de 1,5 % par an. Ce territoire vit de plein fouet les conséquences du changement climatique : la montée des eaux, des inondations plus fréquentes et des tempêtes aux violences inouïes, comme Xynthia en 2010.

Cette commune accueille un flux de populations qui s’est accentuée dans les 18 derniers mois. Depuis le début de la pandémie, les grands centres urbains sont délaissés pour la campagne, les petites villes et les littoraux. Aussi le prix du foncier est en nette augmentation et les possibilités de construction restreintes. Cette flambée des prix complique la capacité des municipalités à agir.


Les communes littorales sont soumises, entre autres, aux lois, littorale, SRU, Elan, ALUR, « Climat et résilience » et prochainement « 3DS ».


Comme me l’a fait remarqué Jean Michel Brard, Président de PORNIC Agglo Pays de RETZ ces lois vont pour la grande majorité d’entre elles dans le bon sens. Seulement, une fois prises ensemble au sein de plans d’urbanisme, ça se complique et mène à des contresens.

Il est évident, que l’artificialisation de nos sols doit progressivement se réduire drastiquement. Cependant, les territoires littoraux ou encore ruraux doivent pouvoir accueillir de nouveaux arrivants et leur offrir des perspectives économiques afin de maintenir leur dynamisme.


De plus, et c’est un sujet qui interroge beaucoup de français, la possibilité doit être donnée à nos enfants de vivre sur les territoires où ils sont nés et aux français de vivre là où ils travaillent.


Les territoires en tension en matière d’espaces disponibles avec un foncier dispendieux peuvent avoir du mal à remplir l’obligation d’un pourcentage minimum de logement sociaux. Quand ils trouvent des solutions raisonnables, équilibrées entre toutes les préoccupations auxquelles ils doivent faire face, nos élus locaux sont parfois victimes d’insultes et de menaces. Les populations refusant que le charme attractif d’une ville balnéaire soit rompu par l’émergence d’immeubles.


Dans tous les témoignages que j’ai recueillis, la même volonté est partagée : celle d’une véritable différenciation dans les territoires. Ceci pour répondre à leurs besoins spécifiques que les acteurs locaux sont les mieux à même d’identifier précisément. Si l’artificialisation illustre parfaitement la nécessité de nous doter de politiques publiques adaptées en fonction des territoires, ce n’est pas la seule. Bien des domaines le prouvent.


Madame la Ministre, mes chers collègues, la France est riche de ses diversités. Les politiques publiques qui les accompagnent doivent l’être tout autant. Faisons confiance aux acteurs de proximité pour faire vivre pleinement les forces de nos territoires.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle