Attentats au Sri Lanka


đŸ‡±đŸ‡° Je suis trĂšs peinĂ© par les attentats au Sri Lanka. PrĂ©sident du groupe d'amitiĂ© France-Sri Lanka, j ai exprimĂ© aux autoritĂ©s mes condolĂ©ances. Le terrorisme islamique n’est pas vaincu, nous devons rester vigilants, soutenir nos services de sĂ©curitĂ© et de renseignement. Nous devons engager une coopĂ©ration pour Ă©changer nos pratiques. Lors d‘un rĂ©cent dĂ©placement Ă  Colombo nous avions Ă©changĂ© sur ces questions le pire est arrivĂ© contre nos frĂšres chrĂ©tiens et le peuple sri lankais. C’est ensemble qu’il faut combattre ces barbares !


C'est un Ă©vĂ©nement inattendu dans la mesure oĂč le Sri Lanka n'est pas la terre la plus exposĂ©e au risque terroriste. On ne peut noter que l'horreur du bilan qui pourrait encore augmenter qui fait Ă©tat de 290 morts dont 35 Ă©trangers et plus de 500 blessĂ©s. C'est d'autant plus inattendu que, lorsque l'on y vit aujourd'hui, le Sri Lanka ne donne pas du tout cette impression d'ĂȘtre exposĂ© Ă  un risque terroriste. La communautĂ© française sur place ne se sent absolument pas en danger. L'intolĂ©rance n'a plus de frontiĂšres, ce qui vient de se produire lĂ  est dramatique et prouve, s'il y avait encore besoin de preuves, que le terrorisme frappe n'importe oĂč.


A l'heure oĂč je m'exprime aucune revendication n'a pour l'instant Ă©tĂ© faite. Toutefois le caractĂšre terroriste fait peu de doutes au regard des inquiĂ©tudes exprimĂ©es par le chef de la police locale sur cette question il y a une dizaine de jours (qu'un mouvement islamiste appelĂ© NTJ projetait des "attentats suicides contre des Ă©glises importantes") et le fait que des Sri-lankais soient partis se battre en Irak et en Syrie par le passĂ©. Le terrorisme dans la rĂ©gion n'est Ă©videmment pas un phĂ©nomĂšne nouveau tout comme les attentats suicides au Sri Lanka mais cela rĂ©veille forcĂ©ment de douloureux souvenirs.


Aujourd'hui il faut avant tout manifester une solidaritĂ© internationale. Ce ne sont pas quelques individus qui doivent faire la sociĂ©tĂ© dans laquelle on vit. Maintenant que les autoritĂ©s Sri Lankaises n'aient pas pris toutes les mesures nĂ©cessaires pour assurer la protection des individus est un sujet qui mĂ©rite d'ĂȘtre creusĂ©. La situation va-t-elle forcĂ©ment se dĂ©grader par la suite pour les chrĂ©tiens ? Il est trop tĂŽt pour le dire.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thĂšme
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 Â© JoĂ«l GUERRIAU, SĂ©nateur de Loire-Atlantique