2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Vers une Europe de la défense

07/03/2019

 

La politique de sécurité et de défense commune a connu de grandes avancées dans le domaine capacitaire, au cours des trois dernières années. L’Europe de la défense prend forme.

 

Quand la première vague des projets de la Coopération structurée permanente a été lancée, il y a plus d’un an, beaucoup étaient sceptiques sur la capacité des Européens à enclencher ce mouvement. Et pourtant, les travaux avancent. 34 projets ont déjà été inscrits dans le cadre de la CSP et d’autres viendront cette année. Attention cependant à ne pas trop disperser les efforts européens. La Revue annuelle coordonnée (CARD) doit nous permettre d’assurer l’efficacité du dispositif.

 

Nous pouvons aussi nous féliciter de l’avancée des discussions sur le Fonds européen de défense, que la France souhaite finaliser le plus rapidement possible. Il faudra bien évidemment rester vigilant quant à la gouvernance du dispositif, et aux montants qui seront négociés dans le prochain cadre financier pluriannuel. Mais il s’agit là d’une avancée majeure : pour la première fois, l’Union européenne accepte d’investir directement dans la défense, souhaitons que ce sera en s’appuyant sur des entreprises européennes.

 

L’Alliance atlantique reste un élément essentiel de notre architecture de sécurité collective. Il ne doit y avoir aucune ambiguïté ni aucune incompréhension sur ce point. Renforcer le pilier européen de l’alliance est dans l’intérêt de tous.

 

La défense européenne pourra aussi compter sur l’ensemble des coopérations bilatérales existantes qui sont nombreuses et fructueuses, souvent ignorées du grand public. Par exemple, nous sommes attachés au maintien de la coopération avec le Royaume-Unis, quelle que soit l’issue des suites du Brexit.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives