2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Loi de programmation militaire 2019-2025 et rencontre avec la Ministre des Armées Florence Parly

16/05/2018

 

 

 

 

Ce mois de mai 2018 est marqué par la Loi de programmation militaire, qui sera débattu au Sénat le mardi 22 mai. En tant que Vice-président de la commission des affaires étrangères et rapporteur de deux missions sur le sujet, il m’est apparu opportun de vous présenter en détails ce projet que je considère primordial pour l’avenir nos armées et de notre pays.

 

Le Président de la République s’est engagé durant sa campagne à faire progresser l’effort financier en faveur de la défense. Afin de tenir compte du nouveau contexte de menaces, et du niveau d’engagement des armées, il a ainsi décidé de porter progressivement l’effort national de défense de la France à 2% du PIB à l’horizon 2025. Cette LPM 2019-2025 concrétise cet engagement au-delà du présent quinquennat.

 

 

Explication du projet de loi

Pour mettre en œuvre cet objectif, la LPM 2019-2025 repose sur une trajectoire financière ferme de 197,8 Md€ courants de crédits budgétaires sur la période 2019-2023, représentant une croissance annuelle de 1,7 Md€ entre 2019 et 2022, puis de 3 Md€ en 2023. L’effort de défense s’élèvera selon ces prévisions à 1,91% du PIB en 2013, contre 1,78% en 2017.

 

Parmi les équipements, l’effort au profit de la dissuasion nucléaire s’élèvera à environ 25 Md€ courants sur la période 2019-2023 et permettra d’engager le renouvellement des deux composantes tout en garantissant la tenue de la posture permanente de dissuasion. 

Les matériels les plus anciens, dont l’usure a été accélérée par l’intensité des engagements récents, devraient être remplacés de manière plus rapide.

 

La provision au profit des opérations extérieures sera portée progressivement au niveau d’1,1 Md€, contre 650 M€ habituellement. Cet effort de « sincérisation » réduit d’autant le financement interministériel des OPEX.

 

L’article 5 de la LPM organise une remontée en puissance progressive des effectifs au ministère des Armées. 3 000 nouveaux emplois seront ainsi créés d’ici 2023, dont 1 500 au titre de cette dernière année 2023. En tout, 6 000 postes devront être créés d’ici 2025. Les effectifs supplémentaires seront affectés de manière ciblée pour répondre aux besoins prioritaires (cyber, renseignement…).

 

Rencontre avec Mme Florence Parly, Ministre des Armées

A l’occasion de la présentation du projet de loi de programmation militaire, la Ministre des armées, Florence Parly, a tenu à venir à la rencontre de mon groupe politique au Sénat.

Cette rencontre a permis d’échanger de manière positive et constructive sur les différents aspects du projet de loi, qu’il s’agisse des questions de cyberdéfense, du service national universel ou encore du patrimoine immobilier.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives