2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Portrait : quatre médaillés d'argent et un médaillé d'or de la Ville

26/01/2017

Lors des vœux aux associations, 4 médailles d’argent et 1 médaille d’or de la Ville ont été décernées à des personnalités très investies dans la vie associative de notre ville.

 

 

Voici pour chacun un texte-portrait : 

 

Médaille d’Or à Jean-Paul RONDEAU

 

Jean-Paul, tu es né le 25 avril 1944 aux Herbiers, fier d’être Vendéen. Marié à Jocelyne, vous habitez Saint-Sébastien depuis Juillet 1999, dans le quartier de la Baugerie.

 

Après des études à la Roche-sur-Yon et à Nantes, tu suis un cursus en « Lettres classiques » à la Fac de Rennes pour devenir enseignant à Laval, pendant 10 ans. Puis, suite à un concours, tu choisis d’entrer dans l’administration de l’Education Nationale. Ton parcours professionnel te mène dans différentes Inspections Académiques et Rectorats, comme Angers et Rennes. Puis, pendant 21 ans, tu seras le proche collaborateur du Recteur de l’Académie de Nantes comme chargé de mission… des Recteurs devrais-je dire, car tu en as connus huit au total. 

Autant d’universitaires, hommes et femme, d’origine, de caractère et de sensibilité différents, auxquels tu t’adapteras. 

 

Les tâches d’un collaborateur direct du Recteur sont extrêmement variées : tu rédiges les discours et interventions de celui-ci, tu entretiens les relations avec le Cabinet du Ministre et avec les élus locaux et nationaux, tu règles tous les problèmes « sensibles » et tu gères également… l’imprévu.

 

Je me suis laissé dire que les collègues du Rectorat, te voyant apparaître dans leur bureau, avaient souvent une même réaction, je cite : « Oh ! Encore un dossier délicat à gérer en perspective ».

 

Pour cette vie professionnelle totalement vouée à l’Education Nationale et au service public, au système éducatif et à son évolution, tu recevras deux distinctions, amplement méritées, celles de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et celle de Commandeur dans l’Ordre des Palmes Académiques.

 

Ta curiosité intellectuelle, associée à celle de Jocelyne, te conduit à t’engager au sein de la commune dans de nombreuses instances et dans de nombreux projets. C’était tout naturel pour un homme tel que toi, ouvert et attentionné aux autres. Tu sais écouter, faire preuve d’une réelle empathie et tu trouves toujours les mots justes quand les autres te sollicitent. 

 

Au risque d’oublier quelques fonctions, je citerai :

 

  • Président de la Conférence des Sages depuis 2003

 

  • Vice-président du CESEL (Conseil Economique, Social et Environnemental Local)

 

  • Président du Comité de mise en place des « Rythmes scolaires »

 

  • Membre de la Commission administrative municipale pour les Listes électorales

 

  • Membre du Conseil d’Administration du collège des Iles de Loire.

 

Cette liste déjà consistante ne s’arrête pas là, puisque tu es également :

 

  • DDEN (Délégué Départemental de l’Education Nationale) pour les écoles de Nantes-Beaulieu et coordinateur pour l’ensemble des DDEN de Nantes-Sud

 

  • 1er Vice-président de l’OGEC du lycée de la Joliverie

 

J’espère ne rien avoir omis de tes multiples occupations et fonctions !

 

Parmi tes nombreux centres d’intérêts personnels, je veux évoquer pêle-mêle : ta passion pour la culture littéraire et historique, la musique Baroque, Victor HUGO, et le vélo que tu pratiques avec Jocelyne. Jean-Paul est capable de vous citer tous les vainqueurs du Tour de France cycliste depuis 1903 !

 

Cette curiosité intellectuelle, cette disponibilité aux autres, s’accompagnent toujours d’un sens de l’humour, parfois au second degré, que tu sais fort bien manier. 

 

Alors, oserais-je, à la fin de cette présentation exemplaire, révéler l’un de tes penchants? Jean-Paul est un vrai gourmand (et un gourmet). Un conseil : ne prononcez jamais devant lui le mot « Baba au Rhum » ! Je passerai aussi sous silence ton goût pour la cuisine et les produits simples. Des pommes de terre du jardin, de bonne variété bien entendu, suscitent ton émotion.

 

Jocelyne et toi, vous appréciez Saint-Sébastien-sur-Loire, tu l’exprimes d’ailleurs : 

« C’est une ville suffisamment grande mais pas trop, où les gens peuvent se connaître, où la solidarité fonctionne et où les propositions dans les domaines culturels, sportifs et environnementaux sont de grande qualité. »

 

Je te dédie cette citation d’Albert EINSTEIN : 

« La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »

 

 

Médaille d’argent à Hélène LE MEILLOUR

 

Bonsoir Mme Le Meillour

D’abord laissez-moi vous dire que c’est avec un immense plaisir que je vous accueille sur cette estrade, et c’est un honneur pour moi de vous recevoir.

 

Vous êtes née à Nantes le 1er Aout 19.. mais j’ai oublié l’année précise, veuillez m’en excuser.

Vos études vous font obtenir un CAP d’aide comptable.

Votre profession vous emmène à Lorient pendant 10 ans. C’est dans cette belle ville que vous rencontrez Michel qui est Fonctionnaire aux Anciens Combattants.

 

Vous vous mariez en 1960 et de cette union naîtront 3 enfants : 2 filles et 1 garçon (52 - 48 et 46 ans aujourd’hui).

 

Vous quittez Lorient pour une grande tournée en Algérie avec Michel, première à Alger, puis c’est le tour de Mostaganem, ensuite Oran et vous revenez pour la grande finale à Alger.

En 1965, vous devenez fonctionnaire contractuelle dans le même service que votre Epoux Michel et êtes titularisée en 1970

 

Vous revenez en France en 1971, plus précisément à Metz, où vous resterez jusqu’en 1974.

Cette même année vous arrivez à Nantes où vous restez jusqu’en 1988. Puis, les voyages formant la jeunesse c’est Clermont-Ferrand jusqu’en 1991, Thorcy où vous resterez 1 an, et cette belle ville de Caen jusqu’en 1997.

 

Ouf ! Si les voyages forment la Jeunesse, ils déforment les bagages !

Quand arrive l’heure de la retraite, on peut reprendre sa respiration. Pour vous elle vient début 1998, et en 1999 enfin vous arrivez à Saint-Sébastien-sur-Loire, la ville où il fait bon vivre.

La retraite n’a du bon que si l’on s’occupe, et quoi de mieux que le mouvement associatif. 

Vous vous inscrivez d’abord à l’UNRPA, puis à la Détente, ensuite c’est l’ORPASS où vous remplacerez Mme Milsan pour les sorties promenades.

 

Puis vous entrez au Conseil d’Administration. On vous confie d’abord la Vice-Présidence, et vous en devenez la Présidente durant 3 ans, jusqu’à l’année dernière.

Avec Michèle Bonnet, nous avons le plaisir de vous avoir au CA du CCAS, ainsi qu’aux commissions permanentes où votre bonne humeur est contagieuse.

 

C’est pour toutes ces raisons, pour votre investissement au service des Sébastiennais, que par ma voix la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire est heureuse de vous décerner la médaille d’Argent de la ville, et donc désormais vous serez membre du Conseil des Sages.

 

 

Médaille d’argent à Michelle MORVAN

 

Michelle, vous êtes née à Rochefort en mai 1927, vous aurez donc 90 ans dans quelques mois.

Vous étudiez d’abord le sport et devenez professeur de gym. Vous quittez ensuite la Charente-Maritime pour la région parisienne. Puis vous êtes nommée à Nantes, au lycée Jules Verne.

C’est à cette époque que vous rencontrez Yves, ingénieur à l’aérospatiale. Vous vous mariez, vous avez 4 enfants et, en 1956, vous venez habiter à Saint-Sébastien-sur-Loire, sur une ancienne tenue maraîchère, où vous résidez toujours. Votre plaisir étant de voir tous les matins votre jardin.

Vous avez 11 petits enfants, et en février prochain vous aurez votre premier arrière petit-fils ou petite-fille.

 

Maman au foyer, en 1978 vous rejoignez un groupe de copines…et vous adhérez à l’association des AAA créée depuis 3 ans. Vous êtes alors 14 adhérentes et animez ensemble les quelques activités.

Vous devenez Animatrice de l’Art Floral. Vous le serez pendant 30 ans… D’Administratrice en 1980, vous êtes secrétaire adjointe, et en 1981 vous devenez trésorière, puis trésorière adjointe jusqu’en 2013, puis « mémoire des AAA » jusqu’en 2016, puisque pour raison de santé vous démissionnez du CA.

Michelle, 38 ans au CA, 32 ans à gérer les comptes des AAA… une association passée de 14 jusqu’à plus de 1 300 adhérents… vous avez tenu de main de maître, avec rigueur, les rênes financières de la plus importante association de notre commune.

 

Et toujours avec votre grand cahier… jamais d’ordinateur… ce qui nous rappelle des moments mémorables avec Bernard… parce que l’association n’ayant pas de permanence, vous receviez chez vous les animateurs qui, n’importe quel jour à n’importe quelle heure, vous apportaient les factures.

Toujours disponible, c’est avec plaisir que vous les accueilliez.

Pour vous, l’essentiel était ce lien social si précieux à vos yeux... ces échanges, ces liens d’amitiés qui se sont créés au fil des années et qui vous ont aidée, lorsque vous vous êtes retrouvée seule chez vous, à garder le moral et à garder le contact avec le monde extérieur.

Vous avez contribué à la pérennité des AAA en ayant toujours  à l’esprit l’essentiel : l’accueil et le bénévolat.

 

Michelle, pour votre dévouement total au mouvement associatif, je suis heureuse de vous remettre, au nom de notre municipalité, la médaille d’argent de notre Ville.

 

 

Médaille d’argent à Valérie SOURISSEAU

 

Valérie SOURISSEAU, tu es née à Châteaubriant.

Mariée à Pierrick SOURISSEAU, tu as deux enfants : Marine et Tanguy. Et deux petits-enfants : Ethan et Emiline. 

 

Tu as passé le plus clair de ton enfance dans un village du nord de la Loire-Atlantique, le « Petit-Auverné ».

 

Fille du directeur de l’école publique, qui a aussi été ton maître d’école du CE1 au CM2, et petite-fille de résistant, tu portes depuis toujours les valeurs de tolérance, le respect de la différence, l’altruisme, la solidarité.

 

De même, tu as à cœur d’agir pour le bien commun, c’est ce qui a non seulement fondé tes choix professionnels, mais aussi tes engagements associatifs.

 

Ainsi, après des études de langues, tu entres au service de l’Etat, en devenant d’abord professeure, en 1982, au LP des Savarières.

 

L’année suivante, tu rejoins le rectorat de Nantes et, en 1990, tu es nommée chargée de communication auprès du Recteur

 

Tu as envie de diversifier ton parcours et tu deviens, de 2001 à 2004, directrice de la communication à la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire.

 

Puis tu reviens vers l’Education Nationale, et plus précisément à l’ONISEP des Pays de la Loire où tu occupes les fonctions de déléguée régionale adjointe.

 

Ton premier engagement en faveur du franco-britannique est pour le jumelage entre Porthcawl et Saint-Sébastien-sur-Loire. En 1998, tu viens voir le Maire, et vous décidez ensemble de jeter les bases du jumelage avec Alana Davies, alors Maire de Porthcawl.

 

Tu sollicites aussi le club d’anglais créé la même année, dont les membres ont constitué le premier noyau de l’association que tu présides depuis 2001, après en avoir été successivement secrétaire et vice-présidente.

 

Tu crées également, en 2000, le réseau des jumelages franco-gallois de Loire-Atlantique, « Wales 44 », dont les 11 associations membres se réunissent chaque année dans une commune différente. 

 

Tu as été aussi co-fondatrice en 2004 du « Centre culturel franco-britannique » de Nantes, dont tu as assuré la présidence de 2006 à 2008.

 

Durant ces mêmes années, tu as été membre actif de l’association « Pays de Galles en France », dont le siège est à Brest.

 

Enfin, tu es Vice-présidente de l’Office Municipal des Relations Internationales de notre ville.

 

Tu dis que ton coup de foudre pour la culture britannique date de ta toute première heure de cours d’anglais en 6ème, au collège de la Ville aux Roses à Châteaubriant. A 14 ans, tu as franchi le « channel » avec ta classe de 3ème pour un séjour linguistique dans le Kent, et là, second coup de foudre !  Puis tu as découvert l’Ecosse. Et Pierrick le kilt. Qu’il quitte rarement depuis… ainsi que les produits non laitiers en provenance de cette même Ecosse.

 

Et tu chéris par-dessus tout le Pays de Galles, nation d’hommes et de femmes fiers de leur culture, où l’on apprend le Gallois à l’école comme une langue vivante, où les bardes et poètes ont une place privilégiée dans la société, où le folklore est vivant,… Terre aussi de fierté nationale, puisque le pays de Galles a son propre parlement et revendique une autonomie sur des décisions politiques propres à lui. 

 

Tu aimes jusqu’à sa pluie qui entraîne parfois vers les pubs où les rencontres sont inévitables et toujours joyeuses… bref, tu y as plein d’amis et tu te sens toujours « comme chez toi » quand tu traverses la Manche… avec le sentiment d’avoir été Britannique dans une autre vie… après tout, ton nom de jeune fille te ramène au pays de Galles, puisque le nom Breton Le Huludut vient probablement du nom d’un village gallois qui s’appelle Llanildut… 

 

 

Valérie SOURISSEAU, je suis très heureuse, au nom de la Municipalité, de te remettre la Médaille d’argent de la Ville.

 

 

Médaille d’argent à Pierre AUTRET

 

Cher Pierre,

Tête de breton, tête de cochon… Tes origines finistériennes, tes activités professionnelles dans l’agriculture, et ton caractère bien trempé m’autorisent cette amicale dédicace.

Tu as été longtemps commercial, sur le grand Ouest, pour une société de distribution de matériel d’élevage auprès des agriculteurs. Basé d’abord en Loire-Atlantique de 1979 à 1982, tu effectues une parenthèse dans la Manche de 1983 à 1991. Puis tu reviens en Loire-Atlantique en septembre 1991, toujours dans la même activité. Tu as été l’auteur, l’inventeur de nombreux produits dans le cadre de la mise aux normes des bâtiments d’élevage en France et en Europe.

 

En 1991, ta fille s’inscrit au club de natation de Saint-Sébastien, club créé par l’Amicale Laïque au moment de la réalisation de la piscine « Canneton » de notre ville en 74/75, dans le cadre du Plan « 1000 piscines ».

 

En 1992, tu entres au comité directeur du Club avec la responsabilité des transports. En 1995 tu en deviens le Président. Le club comptait à l’époque 360 adhérents, toutes catégories confondues. Sous ton impulsion, les effectifs progressent pour atteindre 600 adhérents en 2016 !

Suite à des divergences de vue, notamment sur le plan financier, une AG extraordinaire est convoquée, et le club prend son indépendance par rapport à l’Amicale Laïque. Les statuts d’une nouvelle association « Saint-Sébastien Natation », sont déposés en Préfecture le 25 mai 2001.

 

Après la piscine de l’Ouche-Quinet, ce club évolue désormais à la piscine intercommunale « So Pool ».

Au terme de 20 années de présidence, tu as décidé de passer la main. Mais tu es cependant vice-président du comité départemental de natation, membre du Comité départemental olympique et sportif et de la Ligue régionale de natation. De quoi t’occuper encore  sérieusement.

Durant ces 20 ans, tu as imposé au club une philosophie et des missions simples et efficaces : l’apprentissage et la formation !

 

Saint-Sébastien Natation est aujourd’hui le premier club labellisé par la Fédération Française de Natation et le Comité départemental olympique et sportif.

Pierre, pour ta passion, ton dévouement et le temps donné sans compter au service de la vie associative, je suis heureux d’ajouter aujourd’hui à tes distinctions la Médaille d’Argent de la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire.

 

 

 

 

 

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives