2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Inauguration du nouveau commissariat de Saint-Sébastien

10/01/2017

 

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Directeur Départemental de la Sécurité publique,

Mesdames et messieurs les représentants de la Police Nationale,

Monsieur le Lieutenant-Colonel de Gendarmerie

Mesdames les conseillères régionales,

Monsieur le conseiller départemental,

Madame la Directrice Générale des services,

Mesdames et messieurs les agents de la Ville de Saint-Sébastien,

Mesdames et messieurs les représentants d’associations,

Mesdames et messieurs les élus,

Chers Sébastiennais,

 

 

Merci à M. le Préfet et à M. le Directeur Départemental de la Sécurité publique d’être présents aujourd’hui.

Certains majors qui se sont succédés à Saint-Sébastien sont également présents. C’est avec plaisir que je les revois.

 

Ce n’est pas tous les jours qu’on a le plaisir d’inaugurer un nouveau commissariat. C’est même un moment très exceptionnel.

 

Ces nouveaux locaux, de plus de 200 m2, sont des locaux municipaux, précédemment occupés par les services techniques, et que nous mettons officiellement aujourd’hui à la disposition de l’Etat. Ils ont été entièrement réaménagés entre le mois de septembre et la fin 2016. La Ville de Saint-Sébastien a assuré la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, pour un coût de 110 000 € remboursés par l’Etat via un bail avec loyers.

 

Le déménagement de l’ancien commissariat et l’emménagement se sont déroulés les 2, 3 et 4 janvier. J’espère que tout s’est bien passé.

Assurément, les personnels de la Police trouveront ici de bien meilleures conditions de travail. Et les usagers de meilleures conditions d’accueil et d’écoute.

 

Je remercie la bonne volonté des agents de notre direction des services techniques qui ont accepté d’être relogés temporairement près de la Mairie, en attendant eux aussi de nouveaux locaux.

 

Je veux profiter de ce moment pour refaire l’ «histoire » de Saint-Sébastien et de sa Police Nationale :

 

C’est le 1er juillet 2004 que Saint-Sébastien passe en zone Police Nationale dans le cadre du redéploiement Gendarmerie/Police. 50 postes de policiers sont prévus pour notre commune.

 

La Ville met à disposition des locaux. En 2004 également, M. le Préfet fait état d’une réponse favorable du Ministère de l’Intérieur pour la construction d’un commissariat.

 

Mais seulement 39 personnels sont réellement affectés… Puis seulement 35 par la suite.

 

En octobre 2006, j’ai adressé un courrier au Ministre de l’Intérieur annonçant la prévision dans notre PLU d’une réserve de terrains nécessaires à un nouveau commissariat et mis à disposition gracieuse de l’Etat.

Une réponse favorable nous est faite en décembre 2006, je cite : « …le secrétaire général pour l’administration de la Police de Rennes a été chargé de l’élaboration du dossier de consultation des concepteurs… l’affectation d’une autorisation d’engagement pour les études devrait intervenir dans le cours du second trimestre 2007.»

 

Nous entamons alors un long travail avec la Sela pour la construction d’un nouveau commissariat sur du foncier municipal de la tenue Briand. Malheureusement ce projet sera abandonné en 2011 par le Ministère de l’Intérieur pour cause de restrictions des budgets de l’Etat.

 

Mais auparavant, en 2009, la création de la division sud de Rezé provoque l’intégration dans le commissariat de cette ville d’une partie des effectifs de Saint-Sébastien qui tombent brutalement à 13. Encore si cela avait été 17, pour la Police on aurait trouvé ce chiffre normal …

 

En contrepartie, M. le Préfet de l’époque nous promet, en 2009, de nous doter, de la Brigade de Prévention avec 5 fonctionnaires, de la Brigade de Contrôle Technique avec 3 fonctionnaires, et du Centre de loisirs jeunesse de la Police… Nous les attendons toujours. Mais l’être humain se nourrit parfois d’espoir, à défaut de certitudes.

 

Pour être véritablement juste et arrêter là les critiques, je constate que les communes ne sont pas les seules à qui on demande de faire toujours plus, avec des moyens en régression permanente. A vous aussi on vous demande de vous surpasser, avec moins d’effectifs, moins de matériels, moins de moyens.

 

Je sais combien les missions de la Police sont difficiles et complexes dans une société de plus en plus exigeante, mais aussi en proie à des dérèglements profonds. La montée en puissance des actes terroristes vient encore alourdir et compliquer vos tâches quotidiennes. Aussi, je rends vivement hommage au travail et au courage des forces de Police, ainsi qu’à celles de la Gendarmerie représentée aujourd’hui par le Lieutenant-Colonel Alégoët.

 

M. le Préfet nous donnera peut-être tout à l’heure des chiffres généraux sur la délinquance. Mais je peux dire d’ores et déjà que la délinquance générale a globalement baissé, et de manière significative, pour Saint-Sébastien en 2016. Seul points noirs : l’augmentation des vols dans les véhicules. Mais c’est le cas, hélas, pour toutes les autres communes. Néanmoins, notre commune demeure la plus sûre de l’agglomération.

Une précision : lorsqu’on parle de délinquance, il faut toujours avoir en mémoire que les statistiques reflètent l’activité des délinquants. Mais ce n’est pas l’activité de la Police.

 

Cependant, malgré ces bons résultats, nous devons prendre en compte également le « ressenti » de nos concitoyens, leur inquiétude. Un cambriolage, un vol, une agression est un traumatisme profond pour la victime qui trouve écho auprès du reste de la société. L’incendie criminel, par exemple, de 17 véhicules près de l’Escall à la fin de l’année est un fait intolérable qui a ému notre population.

 

C’est pour répondre à ces légitimes inquiétudes, à ce « ressenti », mais aussi évidemment aux réalités de la délinquance et aux incivilités que notre municipalité a mis en place de nombreuses actions.

 

Tout d’abord un partenariat et des échanges permanents avec la Police. La mise à disposition de ces nouveaux locaux en témoigne encore aujourd’hui.

 

Nous organisons régulièrement, à l’intention de tous les Sébastiennais, des réunions d’information et de sensibilisation animées par la Police nationale et la Police municipale.

 

Notre « Groupe de veille et de proximité », associant notamment tous les acteurs de la sécurité, mais aussi les acteurs sociaux et les agents de la Ville, est une instance que nous animons et qui se réunit très régulièrement.

 

Nous avons renforcé les effectifs de notre police municipale qui effectue des missions de proximité et de prévention. Avec elle, et le concours de citoyens volontaires, nous allons entrer dans la phase active du dispositif « Voisins Vigilants » à l’échelle de toute la commune.

 

Enfin, nous avons déjà installé 23 caméras de vidéo-protection sur 11 sites. Nous allons encore développer ces équipements en 2017.

 

Je vous remercie.

 

Je laisse la parole à M. le Préfet.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives