Une très belle exposition en Mairie de travaux d’enfants des écoles autour du papier

18/05/2015

Nous avons inauguré ce lundi soir en mairie une très belle exposition consacrée aux travaux des enfants des écoles sur le thème du papier. Voici le discours que j’ai prononcé à cette occasion.

 

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Mesdames et messieurs les Elus,

Mesdames et messieurs les Directeurs d’écoles,

Mesdames et messieurs les enseignants,

Monsieur LECALLO,

Chers enfants et parents,

 

Je suis très heureux de partager avec vous le fruit de votre travail qui se traduit par cette magnifique exposition : « Le papier tout un art à l’école », qui est la 4e exposition après « Pratiquer le dessin », « Collecter et collection » et « Art et textiles ».

 

C’est à chaque fois un plaisir d’accueillir et de présenter ici une si grande variété de créations.

 

Si vous me le permettez, c’est osé de redire à quel point le papier demeure une matière, mais surtout un outil susceptible de susciter la créativité des enfants et des artistes en herbe que vous êtes. Les enfants (de la circonscription de Saint-Sébastien-sur-Loire, Vertou, Haute-Goulaine), aidés de vos professeurs, vous avez parfaitement réussi à donner du sens et de la beauté à cette exposition. Sans jouer à l’historien, vous savez les enfants que les premiers signes furent écrits par l’homme, sur la pierre, l’os, le bois, le métal… et grâce aux égyptiens apparaîtra le papyrus extrait du roseau du Nil.

 

Puis c’est en Chine qu’est fabriqué le premier papier… pour se propager ensuite dans toute l’Asie et en Europe. Aujourd’hui, il demeure un matériau essentiel du 21e siècle malgré l’utilisation massive des nouvelles technologies. Le papier est également recyclable, mais ça vous le saviez.

 

Ce soir ce qui nous rassemble c’est le papier, support de prédilection de l’art et de la culture. Le papier n’est pas seulement un support, mais aussi un véritable moyen d’expression, un acteur essentiel de la création. Certains artistes comme Degas recouvraient les feuilles de couleur afin de mettre leurs dessins en valeur, d’accentuer les effets de lumière et de volume. D’autres utilisaient ce qui leur tombait sous la main. Ainsi Giacometti esquissait deux nus sur un exemplaire de la revue des temps modernes. Mais votre travail se rapproche plus, dans une certaine mesure, de la tradition de l’ « origami », fruit de la culture asiatique. Je suis sûr que certains d’entre vous auront pu à cette occasion, consciemment ou non, développer une véritable sensibilité de créateurs. L’art est le meilleur moyen de repousser les limites de votre imagination et de votre habileté.

 

Je me souviens aussi que le papier c’est l’histoire de la vie.

 

Le papier, ce sont des lettres, des nouvelles, bonnes ou mauvaises, des livres, des journaux, des affiches, de la monnaie, des invitations, des convocations, des dessins, des listes de courses… Cela va du plus important au plus futile, de l’anecdote à l’œuvre d’art.

 

Le papier, c’est de l’eau et de l’arbre. C’est la vie. Le papier c’est aussi ce qui reste de nous, souvent la seule trace de notre passage sur terre.

 

André Malraux écrivait que la culture « c’est développer une intimité entre l’art et l’homme ». On retrouve dans votre travail personnel l’intimité que chaque enfant a bien voulu y mettre. En conclusion, permettez-moi de vous féliciter très chaleureusement, ainsi que vos enseignants, pour le plaisir que vous nous procurez en nous permettant de découvrir cette très belle exposition. Encore merci à Monsieur LECALLO et à toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives