2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Robert MAURA nous a quittés

23/02/2015

Robert Maura, né en 1934 à Saint-Sébastien-sur-Loire, dans une famille installée depuis plusieurs générations sur notre commune, nous a quittés. Nous avons perdu un ami et un grand artiste qui puisait une partie de son inspiration sur les bords de Loire.
Saint-Sébastien-sur-Loire, c’est le fleuve aimé des peintres et des poètes. C’est aussi ses îles, trois au total, près de 140 hectares, déjà répertoriées sur les cartes des 15e et 16e siècles. C’est en particulier l’île Héron, l’île mystérieuse, sanctuaire écologique qui ne comporte ni péniche à l’ancre, ni passerelle, ni ponton la reliant à la terre. On y trouve une flore qui compte l’angélique, la guimauve et l’orchidée, ou encore le houblon et la fritillaire, le chardon bleu, le frêne, l’orme, l’érable et l’acacia. On y trouve l’hermine et de petits carnivores, mais surtout une faune ailée : épervier, pic-épeiche, fauvette, fauvette à tête noire, poule d’eau, faucon crécerelle, mésange, râle des genêts, chevalier guignette, aigrette et grand cormoran … et puis le héron, le roi du lieu.

Tout petit, Robert Maura découvrira cet univers dans les pas de son père, en compagnie de ses cinq frères et de sa sœur. Il apprendra à reconnaître les espèces, les cris d’envol. Il sentira l’odeur de la vase se mariant à celle de l’océan se déployant là-bas. Il regardera les grands arbres reflétant, majestueux, leur image dans les eaux du fleuve, ou bien ceux, brisés, lavés, gisant sur les berges à marée basse. De la plate qui fendait le courant du fleuve, il traquera l’ablette ou le mulet.

Robert Maura était un artiste complet, riche de 40 ans de peinture. Excellent dessinateur, il pratiquait aussi bien les dessins à l’encre de Chine, exécutés au pinceau, que la sanguine. Il se consacrera à la peinture à l’huile, choisissant pour thème Venise, lieu de prédilection des artistes et des amants, et aussi à l’aquarelle, un mode d’expression qu’il affectionnait tout particulièrement.

La peinture de Robert Maura est figurative, d’une infinie délicatesse. Plaisir des yeux, plaisir des sens, elle invite à la promenade dans une nature généreuse et préservée. Elle invite au rêve, au plaisir. Elle est tout à la fois, poésie et jubilation. Paysages ligériens, mais aussi marines, scènes de Provence, nus … autant de prétextes à faire jaillir la sensibilité de ce grand peintre. Dans ses œuvres, la lumières est omniprésente, et l’atmosphère souvent ouatée. Bien ancré dans ce monde, Maura affectionnait également les personnages, silhouettes furtives croisées ça et là au hasard de rencontres, au hasard de coups de cœur.

Et puis Robert Maura, c’était aussi l’adepte d’Épicure, amoureux de la vie et des bonnes choses qu’elle sait donner à qui veut bien les prendre. Bonheur familial, complicité avec les copains, plaisirs de la bonne chère, tels étaient les compagnons de celui qui, aussi, était épris de sa terre et de ses racines.

Homme généreux, drôle, profond, fidèle, Robert Maura, vous étiez de ces hommes que l’on doit rencontrer au moins une fois dans son existence. Vous êtes de ces artistes incontournables qui nous font aimer notre planète, qui nous font aussi aimer les autres. A une voyelle près, votre patronyme comporte chacune des lettres qui composent le mot « amour ». Vous étiez enamouré de la vie, et votre peinture est la traduction de cet embrasement du cœur. Elle vous survivra toujours.

 

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives