Le groupe UDI-UC vote un PLF 2015 largement amendé par le Sénat

« La nouvelle majorité sénatoriale a corrigé la copie du Gouvernement ».

Les sénateurs centristes viennent d’annoncer qu’ils voteront le PLF 2015 tel qu’amendé par le Sénat. « Des amendements significatifs déposés par notre groupe ont été votés. La copie qui sortira du Sénat aujourd’hui est le fruit d’un travail commun de la majorité sénatoriale. « Il reste toutefois des efforts notables à accomplir en termes de réduction des dépenses » a indiqué François Zocchetto, Président du groupe UDI-UC.

Quatre amendements UDI-UC particulièrement significatifs ont été adoptés :

  • le premier crée un dispositif de soutien à l’investissement des PME industrielles en accélérant l’amortissement dégressif de ces entreprises. Cet amendement témoigne de l’engagement du groupe en faveur des PME et du soutien à la compétitivité ;

  • le groupe a obtenu le vote d’un amendement tendant à majorer la DGF de 1,2 milliard d’euros pour 2015. Cet amendement propose un chiffrage plus réaliste de la réforme des rythmes scolaires et majore de 200 millions d’euros la proposition initiale du rapporteur général portant ainsi la majoration de la DGF à près de 1,4 milliard d’euros ;

  • un amendement de Valérie Létard, sénatrice du Nord, consolidant les ressources de l’ANAH, a également été adopté ;

  • enfin Claude Kern, sénateur du Bas-Rhin, a fait voter un amendement tendant à maintenir le montant de la taxe (TATFNB) notifiée aux Chambres d’agriculture pour 2015 à hauteur du montant de la taxe notifiée pour 2014.

Vincent Delahaye, sénateur de l’Essonne, Vice-Président de la commission des Fiances, déplore « le peu de gestes effectués envers les entreprises dans le texte du Gouvernement ainsi que le dérapage à répétition de nos comptes publics ».

De son côté, Vincent Capo-Canellas, sénateur de la Seine-Saint-Denis, considère qu’en ayant examiné les deux parties, recettes et dépenses, du PLF 2015, « Nous avons renforcé le rôle du Sénat et le bicamérisme. Le Sénat s’est imposé comme un interlocuteur incontournable du débat budgétaire à force de propositions et d’initiatives en faveur de l’investissement public et privé ».

Enfin, François Zocchetto, chef de file des sénateurs centristes a d’ores et déjà annoncé que « le groupe UDI-UC ne manquera pas de revenir l’année prochaine sur un sujet crucial pour relancer notre économie et sortir la France de la crise, la « TVA compétitivité ». Le Sént doit s’affirmer comme l’aiguillon d’un Gouvernement en panne d’inspiration face à la crise qui mine notre pays ».

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique