Première année de fonctionnement du Carrefour des Familles

Il y a moins d’un an, l’ensemble des acteurs locaux et institutionnels associés à notre réflexion, validait en assemblée plénière, les documents de cadrage nécessaires à l’organisation et au fonctionnement du « Carrefour des Familles », permettant ainsi l’engagement de tous les acteurs concernés, pour une année d’expérimentation.

Ce projet est important pour nous !

  • D’abord il nous concerne tous, en tant que parents !

  • Puis en tant qu’élus, parce que la structure familiale reste le premier lieu de construction de l’enfant, de transmission de valeurs et de repères, elle représente ainsi le noyau de toute société.

De ce fait, elle joue un rôle primordial dans un ensemble plus vaste, celui de la cohésion sociale.

Toutefois dans cette fonction éducative, tous les parents ne sont pas équipés pour faire face aux difficultés qu’ils rencontrent.

Notre enjeu d’élu local est d’être en mesure de leur apporter le soutien de proximité nécessaire, pour valoriser les échanges familiaux, la confiance en soi, et rétablir l’autorité et la responsabilité parentale.

C’est pourquoi l’objectif du « Carrefour des familles », repose sur deux idées simples :

  • La première est que « les parents doivent être les premiers éducateurs de leurs enfants »

  • La seconde, est que les parents doivent disposer de lieux et d’espaces de parole, pour partager ensemble sur les questions d’éducation et de parentalité.

Avec ce projet de « Carrefour des Familles », la Ville de Saint Sébastien sur Loire, a souhaité promouvoir une parentalité active, solidaire et citoyenne, qui repose sur l’idée que tous les parents ont des ressources et des compétences mobilisables au service de l’éducation de leurs enfants.

Notre ambition est que ce « Carrefour des Familles » puisse (re)donner la parole aux parents et accompagner leur pouvoir d’agir au quotidien !

Comment avons-nous procédé, durant cette première année expérimentale ?

  • Nous avons ouvert, fin 2012 et grâce au concours d’un bailleur social, la SAMO, un guichet local d’information, situé en plein centre ville, pour informer les familles sur l’offre existante et les services de soutien à la parentalité.

  • Nous avons systématisé l’envoi d’une information à destination des familles à travers les publications municipales, le site internet de la ville, et à certains moments via les cartables des enfants.

  • Nous avons développé un programme d’actions complémentaires à ce qui existait déjà sur le territoire, pour prendre en comptes de nouveaux besoins exprimés par les familles

Mais surtout, et c’est bien là toute l’originalité de notre dispositif, nous avons décidé d’associer les parents, pour accueillir les familles de manière conviviale et bienveillante et pour organiser des groupes de parole entre parents.

Où en sommes-nous en ce début 2014 ?

C’est l’objet de la réunion de cet après midi, que les parents accueillants et les services de la ville ont préparé avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme.

Tout d’abord, les parents accueillants vont prendre la parole, de façon originale et humoristique, pour vous faire partager leur vécu collectif.

A ce sujet j’ai une petite anecdote à vous transmettre. Depuis un mois, toutes ces mamans, travaillent d’arrache pied sous la houlette d’une d’entre elles : Eolide qui a mis ses compétences de mime au service de ses collègues.

C’est ça, aussi le « Carrefour des Familles » : savoir se dépasser et se mobiliser pour un enjeu commun !

REMERCIEMENTS

Je remercie l’ensemble des partenaires qui s’investissent à nos côtés depuis plus d’un an :

  • le Conseil Général, qui cofinance le dispositif, depuis son élaboration en 2012

  • les associations qui contribuent par leur expertise à structurer une offre de services de qualité, comme « l’Ecole des parents », les « Pâtes au beurre », l’ANPAA 44, La Maison des Adolescents, « Escalade entreprise », et « Cèdres formation »

  • les organisations institutionnelles qui viennent apporter leur expertise, au service d’une meilleure information des familles, telles que le CAFOC, l’ONISEP et le CIO

  • des associations sébastiennaises qui œuvrent en soutien à la parentalité, comme les deux centres socioculturels et l’association « joie d’apprendre »

  • les travailleurs sociaux, et plus particulièrement ceux de la CAF de LA, qui suivent le projet depuis sa conception et s’investissent dans l’animation de certaines rencontres avec les parents

  • les bailleurs sociaux impliqués SAMO et Habitat 44

  • l’ensemble des services de la Ville qui soutiennent les actions du Carrefour des familles, parce qu’ils participent à l’information ou qu’ils contribuent au service et à l’animation de certaines rencontres.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique