2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Optimisation des échanges avec la Chine

14/06/2013

A l’heure où l’Union Européenne et son commissaire au commerce, Karel de Gucht, décident, pour des raisons de concurrence faussée, de surtaxer l’importation de panneaux solaires chinois, la France comme la majorité des états-membres craignent une guerre commerciale avec Pékin au détriment des exportations. Alerté par les superproductions d’Airbus en Chine pour les marchés asiatiques en concurrence avec nos productions européennes, j’ai souhaité questionner la ministre du commerce extérieur sur l’optimisation des échanges commerciaux avec la Chine (question publiée page 1302 du J.O. le 25 avril 2013) .

 

Ces relations commerciales demeurent complexes et apparemment en notre défaveur. Alors que le marché chinois est très offensif, il se diversifie et profite d’une pleine croissance alors que les innovations se font dans nos centres de recherche occidentaux. Dans certains secteurs, comme l’aéronautique ou l’électronique, nos entreprises remportent des succès contraints mais dans le domaine domestique qui concerne le plus grand nombre de clients chinois nos exportations sont limitées car peu concurrentielles avec les revenus locaux. A Pékin et dans le reste du pays, d’autres secteurs, comme celui de la santé, ne sont pas ouverts à la concurrence internationale. J’ai ainsi rappelé à Mme la ministre que nos échanges commerciaux avec la Chine sont cinq fois inférieurs à ceux de l’Allemagne et que cela nourrissait dans nos territoires d’intenses préoccupations.

J’ai souhaité savoir si pour remédier au déficit commercial constaté entre la France et la Chine, le ministère dédiait ou non une cellule spécialisée dans les échanges avec la Chine ? Afin de relayer l’information en région, j’ai demandé quels domaines à forte rentabilité pour nos PME-PMI et autres grands groupes nationaux avaient été identifiés et quelles mesures créatrices de parts de marché et quelles pistes nouvelles étaient envisagées ? Le déficit de ces échanges s’élevait en 2011 à 27 milliards d’euros j’ai voulu savoir si les experts envisageait une amélioration pour le bilan de l’année 2012. Mais depuis un mois et demi, toujours pas de réponse

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives