2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Complément de salaire pour un travailleur handicapé

04/01/2013

M. Joël Guerriau attire l’attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, sur le travail des handicapés.

 

Le maintien dans l’emploi du travailleur handicapé est une priorité, cependant le traitement entre les travailleurs handicapés du secteur privé et du secteur public n’est pas le même. Dans le secteur privé, une pension d’invalidité peut être versée par l’assurance maladie et compléter la perte de salaire due au travail à temps partiel. Dans le secteur public, si la médecine professionnelle préconise qu’un agent exerce ses fonctions à temps partiel à hauteur de 70 % d’un travail à temps complet, s’agissant d’une recommandation émanant du médecin professionnel, la collectivité a obligation d’accepter ce temps partiel, c’est ce que l’on appelle le temps partiel de droit. Mais, s’agissant d’un temps partiel, l’agent ne perçoit que 70 % de son salaire à taux plein (perte d’environ 30 %). À ce jour, dans le secteur public, aucun dispositif ne vient compenser la perte financière des agents au titre de leur handicap quand la maladie n’est pas imputable au service. L’agent ne peut pas percevoir une allocation temporaire d’invalidité cumulable avec un salaire. En l’absence de traitement médical suivi, un congé de longue maladie fractionné sera refusé par le comité médical départemental. Le Fonds d’insertion des personnes handicapés de la fonction publique (FIPHFP) ne compense pas les pertes de salaire. Enfin, l’agent n’a pas droit à l’allocation adulte handicapé (AAH) cumulable avec un complément de ressources, puisque ce droit ne s’applique qu’aux personnes atteintes d’une incapacité d’au moins 80 %, ce qui n’est pas le cas. Il aimerait savoir dans quels cas une pension d’invalidité peut être versée par l’assurance maladie pour compléter la perte de salaire due au travail à temps partiel à 70 % d’un agent handicapé du service public et sinon quelles aides peuvent compléter sa perte de revenus.

Question n° 03306 adressée à Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives