2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Mesures de prévention de l’alcoolisation des jeunes

29/12/2012

M. Joël Guerriau appelle l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur l’alcoolisation des jeunes. L’État a souhaité placer la jeunesse et l’éducation au cœur de son action. École, civisme, laïcité et respect des autres assureront un comportement responsable.

 

L’alcoolisation des jeunes est un « problème majeur » de santé publique. À Bordeaux, comme dans les grandes villes en bord de cours d’eau : Nantes, Lille, Toulouse, Paris, des dizaines de noyades probablement liées à l’alcool se sont produites en un an. Les chiffres sont inquiétant selon un rapport de Drogue info service. En 2010, le pourcentage de jeunes de 17 ans ayant été ivres au moins trois fois dans l’année (ivresse répétée), stable entre 2005 et 2008, a augmenté (de 25,6 % à 27,8 %) depuis 2008. La tendance est identique pour les ivresses régulières (dix fois ou plus dans l’année) dont la proportion est passée de 8,6 % à 10,5 %.

Les préfectures sont mobilisées, les maires sont inquiets : la consommation massive et rapide d’alcool, de drogues et d’autres substances qui provoquent de véritables shoots conduit à des décès mais aussi à des problèmes de sécurité et des troubles à l’ordre public. Ces mises en danger et ces drames imposent un devoir de réaction car la prévention et l’éducation sont défaillantes car occasionnelles. À cause de ces intermittences, ces opérations n’ont pas fonctionné pour ces victimes.

La ministre aux personnes âgées a mis en cause le maire et la mairie de Bordeaux pour n’avoir pas diffusé de messages suffisants de prévention à la veille de festivités du vin.

Il faut savoir ne pas dresser des procès d’intention pour rechercher un coupable car il s’agit non seulement d’une erreur individuelle mais aussi d’une responsabilité collective.

Des avancées existent. Par exemple pour les conducteurs, l’éthylotest devient obligatoire. Dans les bars, buvettes, restaurants et les discothèques, l’alcoolisation est limitée par des consommations de plus en plus chères qui touchent les consommateurs au portefeuille et s’ajoutent aux nombreux contrôles des policiers et gendarmes, auxquels il rend hommage. Ils sont les meilleurs garants de notre sécurité. Un gros travail de formation et d’information auprès des jeunes est nécessaire. Il souhaite savoir ce qui va être fait pour prévenir l’alcoolisation des piétons, consommateurs libres, ivres dans les parcs, jardins, places et lieux publics. Il demande au ministre quel dispositif l’État propose de mettre en place pour la sécurité et la prévention. Face au risque des noyades, il souhaite savoir si les brigades fluviales à Lyon, Marseille et Paris, sont suffisamment formées et adaptées à ce risque nouveau.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé

En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

Question écrite n° 00610 de M. Joël Guerriau (Loire-Atlantique – UCR) publiée dans le JO Sénat du 12/07/2012 – page 1559

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives