Emploi des jeunes : il faut une politique globale

Pour Joël Guerriau trop de jeunes sont privés d’emploi. Si l’obtention d’un diplôme augmente les chances de travailler, la moyenne du chômage des moins de 25 ans représente près du double de la moyenne nationale.

L’emploi la formation et la qualification des jeunes sont préoccupants et doivent particulièrement concerner les élus, les employeurs et le personnel éducatif : « les jeunes sont l’investissement le plus porteur qu’une nation puisse faire. Montrez-moi l’état de votre jeunesse et je vous dirai quel avenir vous vous préparez. »

Face à l’ampleur du problème, Joël Guerriau s’inquiète du retour en arrière opéré par le Gouvernement : « A une véritable politique de la jeunesse, à une prise en compte dans sa globalité de la condition des jeunes, comme l’avait mise en œuvre en 2009 le plan » Agir pour la jeunesse « , le gouvernement préfère l’approche sectorielle classique puisqu’il n’est plus question que d’un volet » jeunes » au sein des politiques de l’emploi de la formation initiale et continue. »

Sur la question essentielle de la qualification, le sénateur interroge le ministre : « Pour diminuer par 2 en 5 ans le nombre de jeunes sortis du système scolaire sans formation, comment comptez-vous définir une offre au plus près du terrain dans le cadre régional ? A quel échelon se situent les bassins d’emploi ? Comment comptez-vous revaloriser l’alternance ? »

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique