2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Situation militaire au Nord Mali

03/07/2012

J’ai appelé l’attention du ministre des affaires étrangères sur la question de l’engagement militaire de la France au Mali.

 

J’étais déjà intervenu en février 2012 pour souligner l’urgence d’une réaction française au risque encouru par la population malienne par la déstabilisation qui s’engageait au nord du Mali.

Cependant les mois passent, les réunions s’accumulent, les bonnes intentions s’additionnent mais l’action concrète tarde à se réaliser.

J’ai souhaité réagir car l’intervention militaire au nord-Mali a été décidée mercredi 6 juin 2012 par les leaders africains suite à l’inquiétante et durable dérive des putschistes.

Lundi 11 juin 2012, le président de la République Française a reçu le président Nigérien Mahamadou Issoufou, à l’Elysée. Il avait préalablement accueilli le 29 mai, le Président de l’Union Africaine, Thomas Boni Yayi.

En outre je souligne que le Conseil de Sécurité de l’ONU est désormais saisi pour autoriser un déploiement militaire dans le Nord du Mali.

Vu les moyens militaires et financiers infinis des rebelles massivement armés de stocks d’armes confisqués en Lybie, aucun pays africain n’a les moyens militaires suffisants pour lancer une offensive. Je précise que l’appel à l’ONU est à considérer comme un appel à un soutien matériel important.

Compte tenu de tous ces éléments nouveaux j’attends des réponses du ministre sur le choix du gouvernement pour une intervention militaire.

Je souhaite savoir si la France apportera une aide aux leaders politiques africains et sous quelle forme. La France accompagnera-t-elle l’ONU dans le sens d’une intervention ? Le ministre peut-il donner des éléments précis pour dire si l’intervention militaire de la France associées à l’Onu est possible ou certaine ?

Après avoir interrogé le ministre sur le degré, les effectifs et la durée estimés de cette intervention je demande si la tradition interventionniste de la Françafrique qui a toujours permis à la France d’intervenir dans les crises politiques africaines sera suivie ou rompue.

Enfin je souhaite savoir si le secours aux populations peut être pris en considération.

Texte officiel de la question écrite

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives