2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

IDAC : surreprésentation des élus de la majorité

26/10/2011

Lors de la session du 17 octobre au Conseil général, l’opposition a dénoncé la surreprésentation de la majorité dans des instances comme l’IDAC[1], rappelant qu’un élu sur trois, bien qu’issu des urnes, n’est pas proportionnellement représenté. Voici mon intervention.

Avec la désignation de notre collègue Jean-Yves Ploteau, et sans mettre en cause bien entendu ses qualités, comme membre de la commission de coordination de l’Idac, nous dénonçons une surreprésentation des élus de la majorité dans cet institut. C’est d’ailleurs un exercice que vous pratiquez pour plusieurs organismes. Sans parler du Min et de la Cité des congrès dont l’entrée nous est refusée. Ce n’est pas bon signe pour l’expression démocratique.

Le principe de représentation proportionnelle des groupes politiques, qui donne un contenu pratique aux exigences du nouvel article 51.1 de la Constitution, devrait être appliqué au sein des organismes départementaux.

Un conseiller général sur trois est dans l’opposition. C’est cette proportion qu’il convient de respecter. C’est la raison pour laquelle nous nous abstiendrons sur cette délibération.

[1] L’Institut Départemental d’Analyse et de Conseil est une direction du Conseil Général de Loire-Atlantique.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives