2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Très haut débit : qui fait quoi ?

05/09/2011

Les collectivités territoriales subissent les opérateurs qui font la pluie et le beau temps, selon Hervé Maurey, sénateur et auteur du rapport sur la couverture numérique en France.

 

Le plan de déploiement du très haut débit sur le territoire est ambitieux : 2 milliards d’euros pour un raccordement de tous les Français d’ici 2025. De cette enveloppe, 900 millions iront aux collectivités qui devront s’occuper des zones que les opérateurs privés ne veulent pas équiper. Ces derniers ont priorité pour choisir leurs secteurs d’intervention. 8 habitants sur 10, en Loire-Atlantique, vivent en zone urbaine. On peut facilement imaginer les zones rentables que vont s’attribuer les opérateurs. Sachant que les zones les plus difficiles d’accès, les plus éloignées ne pourront pas toujours être équipées en fibre optique, ce sera aux collectivités de trouver des solutions alternatives. A quel prix et avec quel financement ?

Concernant le pilotage, le plan d’équipement dépend à la fois du ministère de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, et du ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire. Hervé Maurey s’inquiète de la dissolution d’un plan aussi complexe et onéreux dans plusieurs instances de décisions.
On peut ajouter à ces remarques que les zones suburbaines n’étant pas mieux loties en haut débit que les zones rurales, n’y a-t-il pas urgence à s’occuper partout du haut débit avant de penser au très haut débit ?

 

http://blog.joelguerriau.fr/2011/05/05/e-tres-haut-debit-thd/

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives