Nantes : le stationnement payant préféré aux transports collectifs ?

03/06/2011

Selon Nantes gestion équipements (NGE), la fréquentation des parkings payants du centre ville de Nantes était en hausse en 2010. Tous situés à la périphérie du futur espace attribué à une piétonisation plus forte, ils se remplissent de plus en plus de voitures qui ne trouvent pas place dans les rues.

 

Les sites historiques, touristiques, commerciaux sont tous desservis par un parking souterrain, aérien ou en enclos. L’éventuel problème est d’y parvenir tellement la circulation est dense à certaines heures de la journée. Les tarifs attractifs, comparés à ceux pratiqués dans d’autres métropoles, sont une raison suffisante pour que les automobilistes fassent l’effort d’aller dans l’hyper centre.

D’un autre côté, les parcs-relais (P+R) sont gratuits en échange d’un titre de transport au prix modique, comparé au prix d’un stationnement en parking de centre ville. La communication autour de ces parcs-relais n’est pas assez évidente en matière de panneaux de signalisation et il faudrait les agrandir, comme je l’avais mentionné dans un précédent billet.

Les modes et les taux de tarifications sont bons, l’offre des P+R correspond à une demande, celle des parkings du centre ville nantais  à une autre. On ne peut favoriser l’une au détriment de l’autre, sinon à pratiquer des tarifs élevés, tentation à laquelle NGE ne doit pas céder. Ce serait alors un mauvais signal pour le tourisme, le commerce et pour ceux qui viennent en ville avec leur voiture, sans avoir à se justifier. Il faut laisser le choix aux usagers, maintenant que l’équipement est en place (en attendant les nouveaux usages du centre ville de Nantes).

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives