2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Caf’idées : l’économie de la Loire-Atlantique

25/05/2011

Le vendredi 17 mai 2011, j’ai accueilli à Orvault, avec les co-fondateurs de Caf’idées, Jean-Luc Cadio, vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Nantes/Saint-Nazaire. Il a présenté sa vision du développement économique de la Loire-Atlantique avec sa double casquette CCI et chef d’entreprise.

 

« Un maire a le commerce qu’il mérite »

Selon ce patron de PME, la CCI est avant tout un conseiller privilégié du maire pour la politique économique de la commune. En collaboration avec les chefs d’entreprises, les conseils territoriaux de cette chambre consulaire font des audits qui aident à l’implantation des commerces et des entreprises sur le sol des communes ou communautés de communes. Ils posent un diagnostique fondé sur l’offre et la demande, sur les perspectives d’évolutions démographiques.

Une municipalité doit planifier l’installation de son commerce et, comme celui-ci n’a pas de frontière de chalandise, elle doit le faire avec ses voisines s’il le faut.

De leur côté, les commerçants doivent non seulement s’unir quand ça va mal, mais aussi quand tout va bien au sein d’associations de commerçants. Ils deviennent ainsi des interlocuteurs sérieux vis-à-vis des pouvoirs publics. La CCI est solidaire de la Chambre des métiers pour, avec les élus, relancer les associations de commerçants qui manquent de dynamisme.

Des observatoires du commerce

La CCI, la Chambre des métiers et la Chambre d’agriculture se parlent entre elles, dans le cadre du SCoT (schéma de cohérence territoriale), par exemple. Elle crée des observatoires du commerce et des loyers professionnels, aide les villes de – 500 habitants à être attractives.

La CCI de Loire-Atlantique gère les ports du département, forme 3.500 étudiants par ans, accompagne la formation des chefs d’entreprises. Elle aide à la création de marchés (6 en 2010) et à l’adaptation des commerçants à ce type de commerce. Elle réfléchi actuellement à la forme et à l’implantation future du Marché d’intérêt national. Celui de Nantes est le premier MIN régional de France et il doit déménager de l’Île de Nantes d’ici 2030.

Caf’idées remercie Jean-Luc Cadio de son intervention qui éclaire les élus de Loire-Atlantique.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives