L’abstentionnisme, opposition ou indifférence ?

29/03/2011

« Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique ». Ces mots sont inscrits sur la carte électorale française mais de toute évidence cela ne suffit pas à attirer les citoyens aux urnes.

 

Pour les élections politiques en France, l’inscription sur les listes électorales est obligatoire (article L9 du Code électoral), mais son non-exercice n’est soumis à aucune sanction. De plus, on estime que 15 % des électeurs potentiels ne sont pas inscrits sur les listes électorales et ne sont donc pas comptés comme abstentionnistes.

Au niveau national et au second tour, lors des élections municipales de 2008, 31 % des électeurs ne se sont pas déplacés, 56 % lors des cantonales de dimanche dernier ; aux régionales de 2010, il manquait 49,5 % de votants et 40 % aux législatives de 2007. Le taux d’abstention est de 16 % à la présidentielle de 2007 (il faut remonter à 1969 pour voir un taux de 31%) et le pire des cas est de 60 % aux européennes de 2009. 

Une sanction financière est appliquée en Belgique depuis 1893 et donne des résultats concluants car elle permet à ce pays d’avoir l’un des taux d’abstention parmi les plus bas d’Europe (9% pour les européennes).  Devrions-nous en venir à cette extrémité en France ? Je pense que le système électoral doit plutôt être revu et la classe politique doit s’interroger sur son action vis-à-vis de l’attente des Français, les comptes qu’elle doit rendre et l’image qu’elle a dans la population.

Mettons de côté ceux qui n’ont ni le courage de se déplacer, ni la volonté de faire connaître leur voix, au nom d’un supposé « une voix de plus ou de moins, de toute façon ça ne change rien ! » Avec un système de vote majoritaire à deux tours, beaucoup de Français ne se retrouvent pas dans les représentations issues des urnes. Des élections à la proportionnelle, sauf pour la présidentielle bien sûr, ne seraient-elles pas plus à même de rassembler dans un conseil territorial ou à l’Assemblée nationale, la diversité des Français ? Il serait aussi hautement souhaitable de compter les votes blancs comme des votes valablement exprimés.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives