La drogue à l’écran

20/03/2011

L’hypocrisie de ne pas montrer l’usage du tabac à l’écran, ou ailleurs, est à son comble. On refait l’histoire, on retouche les œuvres de l’esprit, on occulte un produit vendu légalement et qui rapporte à l’Etat mais on se délecte de montrer l’usage de vraies drogues.

 

Lucky Luke, Jacques Tati, et bien d’autres, sont régulièrement retouchés sur les bandes dessinées, les photos et les affiches et cela n’offusque personnes qu’on change ce qui a été créé dans le passé. Il ne faut surtout pas montrer une cigarette, cela pourrait influencer notre jeunesse. Bientôt on verra les toiles barbouillées, dans les musées, et les films censurés par des coupes pour masquer les horribles pipes et cigarettes.

Par contre, il y a une chose que l’on montre à l’envie au cinéma et à la télévision, sans complexe, c’est l’usage de drogues, illégales celles-là. Et que je me roule un joint de haschisch, que je me sniffe une ligne de cocaïne, tout le monde trouve ça normal, tellement ces situations sont banalisées. Je ne parle pas des injections de drogues plus dures qui sont beaucoup plus rarement montrées.

Ecrire sur les bouteilles de vin que l’alcool est dangereux pour la santé, d’accord ! Montrer des poumons détruits par le cancer sur un paquet de tabac, encore d’accord ! Ne pas prévenir les jeunes dans le générique de début d’un film que la drogue est dangereuse et créé des dépendances est hypocrite, comparé à un bout de sein montré aux moins de 10 ou 12 ans, et lâche.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives