2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Tram-Train contre TER

12/03/2011

La ligne Nantes-Clisson est ouverte depuis fin 2010, mais avec des engins de la Région des Pays de la Loire, c’est-à-dire des TER. En mars ou avril 2011, ce seront des tram-trains qui prendront la relève et qui desserviront les gares des Pas Enchantés et du Frêne Rond. Les TER ne s’arrêteront plus dans les gares comprises entre Clisson et Nantes.

 

Un tram-train qui n’a de tram que le nom

A partir de 2013, d’autres tram-trains emprunteront la ligne Nantes-Châteaubriant, en cours de réfection.  A la différence de nombreux tram-trains, en France et en Europe, ceux qui desserviront Nantes n’emprunteront pas les lignes de tramway. On peut légitimement se demander si continuer avec des TER n’aurait alors pas suffit. Ils avaient l’avantage de rouler plus vite et de ne pas provoquer la transformation des quais existant, comme ceux des gares de Saint-Sébastien-sur-Loire qui n’ont que quelques années.

En effet, les TER et les tram-trains choisis n’ont pas la même hauteur de plateforme. Faire des tram-trains à hauteur de trams mais qui n’utilisent pas la voies de trams, est-ce vraiment de la standardisation ? Si un tram-train tombe en panne sur la ligne de Réseau Ferré de France (RFF), seul un engin de même type pourra le remorquer, pas un train qui est trop haut. Ce qui aura pour effet de bloquer un temps les trains Nantes-Bordeaux.

L’existant est sans doute trop singulier

Autre point à évoquer, les rames TER sont confortables et rapides. Les tram-trains ont un aménagement intérieur plus proche de celui d’un tramway ou d’un bus. Il faut imaginer les passagers commençant et finissant leur journée de travail accroché à des barres, debout pendant le voyage. Et le temps risque d’être long car un tram-train de type Citadis-Dualis va de 25 à 110 km/h selon les zones alors qu’un TER va plus vite. mais l’existant est trop singulier et il fallait se démarquer par quelque chose de nouveau.

Enfin on nous dit que la maintenance a été optimisée par la construction d’un bâtiment dédié à Nantes-Doulon alors que le dépôt SNCF de Nantes-Blottereau aurait pu accueillir de nouvelles rames TER en utilisant les capacités de l’atelier actuel.

Dans le cadre des idées avancées pour la transformation de la gare de Nantes, il avait été proposé de faire une gare spécifiquement TER vers le quai Bacco. Dans l’hypothèse où on aurait choisi uniquement des TER pour relier Clisson et Châteaubriant, cet emplacement aurait permis de connecter, en plein centre ville, le train régional, deux lignes de tramway, une ligne de Busway et la gare routière.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives