Evolution démographique de Saint-Sébastien-sur-Loire

Il faut garder en mémoire que Saint-Sébastien-sur-Loire a vu son urbanisme décoller dans les années 1970 mais exclusivement avec la construction de pavillons, à l’exception de quelques immeubles en bord de Loire. Les parcelles dédiées à la construction étaient grandes et ont rapidement été acquises jusqu’au milieu des années 2000. Pendant ce temps, les familles de quatre ou cinq personnes ont été réduites à deux, lorsque les enfants ont quitté le foyer

Jusqu’en juillet 2005, la population a baissé régulièrement. Il ne restait plus comme ressource disponible que quelques parcelles pour la construction de petits immeubles et la revente de grands terrains divisés en lots, à l’arrière des jardins. La ville avait alors autorisé des programmes ambitieux d’urbanisme faisant une place importante aux logements sociaux. Dépassant ce qui était imposé par les plans d’urbanisme en matière de logement social, la ville a dès lors souhaité montrer que le peu de ressources foncières disponibles permettait de corriger la tendance.

Cette bonne volonté a porté ses fruits puisque la population, dès 2006, n’a cessé d’augmenter. Bien sûr ce ne sont que quelques dizaines de personnes l’an, mais c’est en positif. Les grands programmes privés urbains ont permis d’attirer de jeunes familles qui contribuent au renouvellement des tranches d’âge. En une dizaine d’années, nous avons gagné un millier d’habitants, passant de 24.508 à 25.599 selon les chiffres de la dotation globale de fonctionnement, allocation que l’Etat donne en fonction du nombre d’habitants.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique