2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Réduire les pesticides agricoles

18/12/2010

Le Grenelle de l’environnement fixe comme objectif de réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires d’ici à 2018. Ce sera difficile à réaliser dans notre région des Pays de la Loire, deuxième région française parmi les plus grosses consommatrices de pesticides.

Il faut pour cela aider à faire changer les mentalités des producteurs et des consommateurs. Saluons les efforts des chambres d’agriculture de la région qui sensibilisent les agriculteurs à des pratiques plus raisonnées, même s’il reste près de 80 % des agriculteurs à former.%%% Les produits sont pollués et menacent la santé des consommateurs. Les terres sont polluées pour des années et les cours d’eau entraînent vers la mer cette chimie néfaste qui dépasse de plus de cent fois le taux de pesticides autorisé. Arrivée à la côte, la pollution permet le développement d’algues dont la décomposition peut être mortelle. Le tribunal de grande instance de Paris a récemment ouvert à ce sujet une information judiciaire « pour les chefs de violences involontaires par manquement délibéré à une obligation de sécurité, abstention de combattre un sinistre et mise en danger de la vie d’autrui ». Non seulement les pollueurs doivent payer la dépollution mais ils sont responsables de la vie de leur clients.%%% Maintenant, les agriculteurs répondent à une demande de produits peu chers et standardisés. C’est aux acheteurs de faire preuve d’exigence. Bien sûr cela a un coût que les revenus modestes ne peuvent supporter. S’il doit y avoir des aides publiques pour l’agriculture française, qu’elles soient destinées à favoriser ceux qui font l’effort de bien faire.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives