Des mots (maux) qui se mangent

19/11/2010

Que ce soit pour chercher un restaurant dans l’annuaire ou pour faire ses courses au marché ou en grande surface, il est des mots qui trompent. Jouer sur ces mots est une maladie de la communication et n’est pas honnête. Ces maux sont, selon moi, volontairement provoqués par les producteurs, industriels, distributeurs qui, dans la confusion ainsi crée ont plus de chance de vendre leurs produits. Bio, équitable, végétarien, traçabilité, tous ces mots n’ont rien à voir les uns avec les autres et ne sont pas tous synonymes de qualité et de sécurité.

Les définitions sont pourtant simples. Bio(logique) est la garantie qu’il n’y a pas eu de traitement chimique, équitable est le qualificatif d’un marché payé au juste prix à son producteur, végétarien écarte la viande dans la composition, quant à la traçabilité c’est un mot très trompeur. Etre capable de suivre la trace du producteur au consommateur n’est en rien une gage de qualité. Aller du poulet en batterie jusqu’au filet de poulet à l’étalage n’empêche pas de l’avoir lavé au chlore.%%% Les labels s’harmonisent et c’est un bien mais soyons attentifs au sens des mots. Mettons autant de qualité dans notre réflexion que dans nos choix.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives