L’art est public

Le centaure de Bouguenais a été dégradé, la statue d’Anne de Bretagne devant le château de Nantes a été barbouillée. Quand une municipalité ou un mécène offre une œuvre d’art pour qu’elle soit sur le domaine public, c’est non seulement pour rendre hommage à un personnage ou célébrer un événement, c’est aussi pour qu’un artiste soit exposé. Sortir des musées des sculptures ou des fresques que très peu de gens iraient voir, c’est embellir nos rues et nos parcs. Je m’insurge contre le vandalisme, qu’il concerne les voitures qui brûlent, les murs tagués ou les œuvres de l’esprit dégradées. Le bien privé, le bien public, qui n’est qu’un bien privé partagé par tous, méritent le respect. J’invite tous mes concitoyens à faire œuvre de pédagogie auprès des plus jeunes pour qu’ils s’approprient la ville afin qu’ils la considèrent comme un environnement amical.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique