Chevalier de la Légion d’Honneur

C’est avec une profonde émotion que j’ai reçu en fin de semaine dernière la croix de Chevalier de la Légion d’Honneur par le 1er Ministre François Fillon. Je vous laisse ci-dessous son discours et vous invite à l’écouter sur la [vidéo|http://www.youtube.com/watch?v=LRqp57HS-X0|fr] ((/public/Legion_d_Honneur/.DSC01563_t.jpg|Matignon|L|Matignon, oct. 2010))Discours du Premier ministre, M. François Fillon – Le 30 septembre 2010 – Hôtel de Matignon Mesdames et Messieurs, L’Hôtel de Matignon n’abrite pas seulement les rouages implacables du pouvoir, il n’est pas seulement cette machine sévère où s’arbitre les décisions gouvernementales, il est aussi ce lieu chaleureux où les vertus de nos concitoyens sont récompensées. C’est pour moi un plaisir et une fierté de présider à cette cérémonie qui célèbre des valeurs fondamentales : celles du dévouement à l’intérêt général, de la fidélité à la parole donnée, de l’ascension sociale fondée sur le travail. Joël Guerriau, Nous quittons un instant la Sarthe – mais non les Pays de la Loire – pour honorer en vous un parcours et une personnalité exceptionnels. Vous vous souvenez peut-être que Chateaubriand divise ses Mémoires d’Outre-tombe en trois grandes parties : « ma carrière de soldat », « ma carrière littéraire », « ma carrière politique »… Eh bien, Joël Guerriau, en suivant le fil de votre vie, on remarque tout de suite une diversité d’engagements et d’activités qui est presque aussi impressionnante ! ((/public/Legion_d_Honneur/.DSC01466_m.jpg|l’estrade|C|l’estrade, oct. 2010)) Naturellement, au lieu d’une carrière de soldat, c’est une carrière de banquier que vous avez tout d’abord menée. Elle n’a pourtant pas été sans défis, sans luttes… et sans victoires. Vous venez d’une famille ouvrière, qui vous a transmis, de manière exemplaire, le sens de l’effort pour soi-même et de la solidarité tournée vers autrui. Vous savez que le travail et l’abnégation peuvent ouvrir bien des portes. Mais vous savez aussi qu’il faut veiller à donner à chacun la possibilité de déployer ses talents, d’accomplir ses possibles, de maîtriser son destin. Après avoir décroché votre bac à 17 ans, vous devez travailler pour financer vos études. Vous êtes animateur de centres aérés et de colonies de vacances, maître d’internat, surveillant d’externat. En 1982, DEA en poche, vous intégrez le Crédit du Nord. Deux ans plus tard, vous êtes fait docteur en économie de l’Université Paris-I. Vous allez alors gravir rapidement les échelons, au Crédit du Nord, puis au Crédit Mutuel à partir de 1988, enfin à la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne, que vous êtes appelé à diriger en 2005. Vous n’avez pas choisi au hasard les établissements où vous avez exercé. Vous avez toujours été sensibles aux idéaux mutualistes. A vos yeux, la banque joue un rôle dans la vie sociale. Au sein de l’association « Finances et pédagogie », dont la présidence vous a été confiée par les Caisses d’Epargne, il vous tient particulièrement à coeur de lutter contre l’exclusion bancaire. ((/public/Legion_d_Honneur/.DSC01442_m.jpg|Fillon rire|C|Fillon rire, oct. 2010)) Il était naturel que les valeurs qui vous sont chères vous portent à prolonger votre réussite professionnelle dans un engagement politique. Vos responsabilités au Crédit Mutuel vous avaient conduit à Nantes. En 1995, vous vous lancez dans l’aventure électorale à Saint-Sébastien sur Loire, une commune de 25.000 habitants au sud de l’agglomération nantaise. C’est un défi de taille. C’est l’occasion de prouver, une fois de plus, que vous réussissez tout ce que vous entreprenez. Eh bien, le pari est tenu ! A vrai dire, la victoire semblait à l’époque promise à votre adversaire… Vous ne cesserez d’être réélu depuis lors, en 2001 puis en 2008. Il faut dire que vous menez une politique innovante et humaniste au service de laquelle votre efficacité fait merveille. L’enfance, l’école, le handicap, la participation des citoyens : trop souvent, ces thèmes donnent lieu à des incantations généreuses mais peu suivies d’effets. A Saint-Sébastien, les réalisations sont là et vous confortent dans la confiance de vos administrés. Depuis 1995, votre ville a multiplié les récompenses attestant des réussites obtenues dans les domaines cités. « Ville la plus sportive des Pays de Loire », « Ville amie des Enfants-Unicef », 1er prix de Loire-Atlantique pour la gestion environnementale, « plaquette de l’Europe » pour la pérennité et l’originalité des actions de jumelages, Prix Territoria pour l’intégration des personnes handicapées dans les centres de loisirs… ((/public/Legion_d_Honneur/.DSC01475_m.jpg|Fillon et Moi|C|Fillon et Moi, oct. 2010)) J’ai plaisir à égrener avec vous cette liste de trophées : elle me rappelle Philippe Séguin, qui voulait toujours le meilleur pour sa ville d’Epinal et qui se réjouissait toujours des premiers prix et des récompenses qui lui étaient décernés, mais se fâchait chaque fois que Sablé sur Sarthe prenait le dessus. J’ai évoqué, Cher Joël Guerriau, votre carrière de banquier et votre carrière politique – trop brièvement sans doute, car la liste des responsabilités politiques, économiques et sociales que vous avez exercées est longue. Reste donc, tout de même… la carrière littéraire. Vous avez, bien sûr, publié des articles et des ouvrages spécialisés, sur des sujets touchant à la banque. Mais vous écrivez aussi des ouvrages d’imagination – en particulier des livres pour enfants. En 2002, une adolescente est assassinée à Saint-Sébastien par un garçon qui se disait inspiré par le film Scream. Vous avez écrit un livre pour honorer sa mémoire : Ici sera la paix. Vous mettez la multitude de vos talents au service de la noblesse de vos idéaux. La cérémonie de ce soir honore un parcours qui est un magnifique hommage rendu aux valeurs que vous ont transmis vos parents. Nul ne doute que de nouveaux défis continueront de marquer la droiture de votre trajectoire. Je me réjouis de vous remettre, dans quelques instants, les insignes de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. ((/public/Legion_d_Honneur/.DSC01533_m.jpg|Médaille|C|Médaille, oct. 2010))

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique