Fruit d’une volonté municipale : un foyer logement pour adultes handicapés à l’Ouche-Catin

Le vendredi 28 mai nous avons inauguré le foyer-logement pour travailleurs adultes handicapés à l’Ouche-Catin. Ce nouvel équipement est le fruit de la volonté municipale. Je suis heureux et fier de parvenir au terme d’une longue histoire commencée par l’acquisition de terrains par la Ville sur le secteur de l’Ouche-Catin. Grâce à cette politique d’achat (1,67 hectare), nous avons pu lancer en 2004 le vaste programme immobilier de l’Ouche-Catin. ((/public/Foyer_handicape_petit.JPG|Foyer ETAPE|L|Foyer ETAPE, juin 2010)) Le programme, tel que notre municipalité l’avait décidé, était exigeant pour le promoteur. Il a été respecté en totalité : 131 logements, dont 38 logements sociaux intégrant un foyer logement pour adultes handicapés. Soit 30 % de la totalité du programme. Nous tenions à cette parfaite mixité sociale inscrite dans nos engagements politiques qui peuvent se résumer ainsi : « innovation et solidarité ». C’est d’ailleurs à ce titre que nous avons également apporté notre concours financier à hauteur de 250 000 € à Atlantique Habitations qui a fait l’acquisition de la partie logement social de ce projet immobilier. Notre commission handi-citoyen, force de proposition pour de nombreux aménagements publics et source d’actions innovantes toute l’année dans les écoles et dans les manifestations publiques, a été associée à ce projet de foyer-logement qu’elle a fortement soutenu. Ce foyer est géré par l’association L’Etape. Je la remercie vivement d’avoir relevé avec nous ce défi. Composé de 9 studios regroupés, de 4 T1 bis et de 2 T3 situés dans un autre bâtiment, le foyer héberge des adultes handicapés qui travaillent en sud-Loire. Il bénéficie d’un accompagnement éducatif 24h/24. Dans un ensemble de logements privés et sociaux, c’est une forme très aboutie de mixité sociale. Je salue l’action de l’association L’ETAPE qui a permis la mise en œuvre de notre décision. Tout d’abord parce qu’ici les personnes handicapées ne seront pas « tenues au secret ». Elles ne seront pas en marge de la cité. Elles pourront jouir d’une existence publique et leur autonomie y sera favorisée. Elles se rendront au travail, elles rentreront chez elles, au foyer, dans cette maison située à proximité des transports en commun, de la piscine municipale, de l’ensemble des services dont chaque citoyen peut avoir besoin pour sa vie et ses loisirs. En un mot : leurs vies seront comme les nôtres. En conclusion, ce foyer ce n’est pas « le meilleur des mondes », c’est un monde meilleur pour les personnes moins adaptées au monde.

Mes actualités récentes
Archives
Les articles par thème
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique