2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

Lettre à Dominique Raimbourg

03/03/2008

Le Conseil Jeunes vient de me communiquer un courrier qu’il vient d’adresser à D. Raimbourg. Je vous le transmet dans son integralité.

Monsieur D. Raimbourg Face aux attaques incessantes dont le Conseil Jeunes de Saint Sébastien sur Loire a été l’objet par vous et votre équipe, nous membres de ce CJ, vous adressons ces quelques mots : Le Conseil Jeunes qui est une instance citoyenne de Saint Sébastien sur Loire a été créé en 1998 par les jeunes, et a été rendu légitime par la mairie. Les anciens conseillers jeunes, tout comme les nouveaux, attachent une grande importance à l’autonomie et l’indépendance qui caractérise cette instance. Il s’agissait d’une volonté de ne pas la rendre municipale, afin de jouir d’une totale liberté dans le choix de nos actions, de la rendre accessible à tous les jeunes et ce quelles que soient leurs sensibilités, leurs origines, et nous avons dès lors toujours fonctionné sur ces bases. Nous le réaffirmons haut et fort, le Conseil Jeunes est ouvert à tous ! Pourtant, nous pouvons noter et déduire de vos propos que le système actuel est à revoir, que nous sommes visiblement orientés et contrôlés par la municipalité actuelle qui « veille au grain », que nous ne sommes pas légitimes, pas démocratiques, pas représentatifs et malgré l’incohérence des réponses obtenues de votre part jusqu’ici, votre but est clairement d’organiser un système sélectif de recrutement. Pensez-vous réellement qu’une instance actuellement ouverte à la participation de chaque jeune de la ville serait bien plus attractive par des élections ? Nous avons déjà bien du mal à trouver des volontaires et vous pensez qu’il suffirait d’agiter les urnes pour que les jeunes nous rejoignent ? Que vous le vouliez ou non, l’organisation d’élections entraînerait forcement des querelles partisanes et politiques et nous priverait ainsi de certaines bonnes volontés. Pire encore, nous basculerons dans une structure clairement orientée dont les décisions seraient prises non plus par les jeunes qui composent le CJ, mais par une mairie omniprésente qui « placerait ses pions » appartenant à des mouvances politiques de jeunes, ce qui vous pensez bien n’est ni légitime, ni représentatif. Si jamais l’entrée au CJ se faisait par les urnes, ce n’est pas un élargissement du CJ qu’il adviendrait mais bel et bien la mort du CJ actuel et une lourde perte de la liberté d’expression des jeunes de notre ville. Une petite chose que nous ne comprenons pas : « La communication ne suffit pas, il faut informer » nous aimerions que vous nous précisiez la différence entre communiquer et informer… Ce manque de communication justement vis-à-vis de notre instance, ce n’est en rien la faute de la mairie puisque c’est nous qui organisons notre propre communication ! Vous nous semblez bien mal « informé » sur la vie et les préoccupations de notre ville. En effet, le CJ est cité et/ou à son propre article dans les cinq derniers magazines municipaux, nous avons également eu plusieurs publications chez Ouest France et Presse Océan concernant nos projets pour l’année 2008 et, au cas où vous ne seriez pas au courant, un blog a été créé récemment qui sert de plateforme de communication avec les jeunes avec notamment la présence d’un forum pour dialoguer. Cependant nous n’allons pas nous arrêter là ! Nous envisageons des interventions dans les établissements scolaires très prochainement et inciterons les jeunes à nous contacter à notre nouveau bureau fraîchement installé Maison des Citoyens. Que faire de plus, si ceci est jugé insuffisant ? Nous manquons déjà cruellement de temps avec les emplois du temps de chacun pour réaliser toutes nos actions, si vous comptez alourdir cet emploi du temps avec des élections nous pensons sérieusement que toute bonne volonté que nous sommes, plusieurs d’entre nous préféreront déchanter plutôt que de perdre du temps en formalité administrative ! Trop institutionnaliser le CJ, c’est le rendre ennuyeux et répulsif aux jeunes, nous avons toujours rejeté ce coté institutionnel et c’est grâce à ça que nous sommes aujourd’hui plus nombreux et que nous donnons aux jeunes l’envie de nous rejoindre ! Il faut savoir également que les jeunes aujourd’hui ont une grande mobilité et que cela rend la tâche encore plus dure de les sensibiliser et de les inviter à y participer. Enfin il aurait sans doute mieux valu de votre part et de la part de votre équipe, nous consulter sur le fonctionnement du CJ avant de prendre la décision de vouloir changer le système actuel si vous êtes élu, ou au moins connaître notre ressenti sur le CJ en général. Car, et nous terminerons sur ces paroles, il est lamentable d’avoir été informé si tardivement de votre volonté de profondément modifier le CJ, plus lamentable encore cette information ne nous a pas été adressé directement par vous mais par des jeunes soucieux de l’avenir de LEUR Conseil Jeunes . Bien à vous, Le Conseil Jeunes !

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives