2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

« NI PAUVRE, NI SOUMIS »

18/02/2008

Plus de 40 associations nationales et locales ont lancé un appel fin janvier pour demander une réforme globale des ressources des personnes en situation de handicap ou atteintes d’une maladie invalidante. Aujourd’hui, des centaines de milliers de celles-ci ne peuvent pas ou plus travailler et sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté (817 euros mensuel pour une personne seule). « Ni pauvre, ni soumis », le projet d’une société qui n’exclut personne a pour valeurs fondamentales la citoyenneté, la solidarité, la participation, la non-discrimination, le respect et la dignité. Ces associations réclament simplement que les paroles bienveillantes prononcées depuis de nombreuses années deviennent des actes. Aussi, je soutiens leur revendication de créer un revenu de remplacement (de toutes les allocations existantes : AAH, ASI…) pour toutes les personnes en situation de handicap ou atteintes d’une maladie invalidante, d’un montant égal au SMIC brut.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives