2019 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique

La carte scolaire : pour ou contre sa suppression ?

09/09/2006

Ce n’est pas à l’école de régler les problèmes des quartiers. Je suis pour le maintien de la carte scolaire appliquée aux secteurs primaire et maternel.

Ce n’est pas à l’école de régler les problèmes des quartiers. ++Je suis pour le maintien de la carte scolaire appliquée aux secteurs primaire et maternel.++ C’est une garantie d’équité et de mixité sociale à l’école. A condition, bien sûr, que les élus municipaux veillent également à la mixité dans les quartiers. Car ce n’est pas à l’école de s’adapter aux quartiers, ni d’en régler tous les problèmes ; ce sont les politiques du renouvellement urbain qui doivent créer les bonnes conditions de la scolarité. Lorsque les élus créent des ghettos, l’école ne peut qu’être l’un des lieux majeurs où se feront ressentir les difficultés. La carte scolaire, c’est aussi la garantie d’une régulation des effectifs dans les écoles. Pas de baisses ou d’augmentations brutales. Cette stabilité des effectifs met les élus dans l’obligation de planifier des travaux dans toutes les écoles et de n’en privilégier aucune. ++Les dérogations ?++ A Saint-Sébastien-sur-Loire, nous accordons seulement une trentaine de dérogations « légales » par an. C’est très faible si l’on considère les 1 800 enfants scolarisés chaque année dans les établissements publics de la commune. Ces 30 dérogations permettent de réguler encore plus finement les effectifs de chaque école. Ils évitent même parfois la fermeture d’une classe. Pour toutes ces raisons, je suis favorable au maintien de la carte scolaire. C’est un très bon outil pour les Maires.

Please reload

Mes actualités récentes
Please reload

Archives