Proposition de résolution pour une Conférence des parties de la finance mondiale, de l'harmonisa

On a beaucoup diabolisé la finance ces dernières années. Soyons prudents dans les mots et dans les actes : ce monde, loin des caricatures, n'est pas monolithique. Sachons préserver le secteur financier français qui fait l'envie des étrangers. Évitons de l'amalgamer avec la fraude derrière laquelle il y a une galaxie d'acteurs dont les intérêts convergent, mais surtout des particuliers et des entreprises coupables. Comme vous, je la déplore. Toutefois, nous croyons à l'efficacité des marchés et à l'internationalisation des flux de capitaux, pourvus qu'ils soient régulés. Je salue le français Pascal Saint-Amans de l'OCDE qui a entamé une véritable croisade pour la régulation de la finance. Une

Retour sur mon intervention - PPL Simplification et clarification du Code du Commerce

Madame la présidente, monsieur le ministre, mes chers collègues, cette proposition de loi nous offre l’opportunité de rappeler la présence dans cet hémicycle de la statue de Jean-Baptiste Colbert, qui surplombe notre présidente de séance et figure également aux côtés de Louis XIV dans l’un des tableaux du salon des Messagers d’État. Nous lui devons l’ordonnance de 1673 sur le commerce. Celle-ci s’appliquera fort longtemps, puisqu’il faut attendre 1807 pour que le code de commerce napoléonien voie le jour à la suite des faillites des fournisseurs aux armées, qui auraient pu entraîner la chute de la nouvelle Banque de France. Si le droit commercial est codifié en 122 articles et 12 titres en 1

Proposition de loi - Investissement dans les réseaux de communications électroniques à très haut déb

Monsieur le président, monsieur le secrétaire d'État, mes chers collègues, à peine arrivé au gouvernement en juin 2017, le secrétaire d'État chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, promettait publiquement d'« amener internet là où il ne l'est pas », à l'appui d'un renforcement du plan France très haut débit, destiné à assurer une couverture complète du territoire d'ici à 2020. Or l'État dématérialise à tout-va ses services, alors même que la couverture numérique n'est pas totalement assurée. Vous l'avez vous-même rappelé, monsieur le secrétaire d'État, un Français sur deux n'a pas accès à ce type de connexion. Est-ce normal de mettre la charrue devant les bœufs ? Aujourd'hui, notre pays crée d

Salon de l'agriculture 2018 [#SIA2018] 🐑🐂🐓

Heureux d’avoir retrouvé les produits de nos terroirs sur le stand #PaysDeLaLoire ainsi que d’avoir retrouvé le Ministre Bruno Le Maire et mon ami François Loos qui représentait les #BrasseursDeFrance

Mes articles récents
Archives
Les articles par thème
2020 © Joël GUERRIAU, Sénateur de Loire-Atlantique